Réplique du film Ma première fois

_ Tu crois qu'il y a quelque chose après la mort ?
_ Je sais pas... Mais je suis sûr que si je mourrais demain, je te retrouverais quelque part...
_ Pourquoi tu dis ça ?
_ Avec toi j'ai l'impression de plus grand, c'est comme si t'étais un morceau de moi Sarah, le meilleur morceau de moi...

Personnage(s): Sarah et Zachary


Film: Ma première fois

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Ma première fois



_ Ok, sport et loisirs, question orange : Il n'intéresse pas ta copine parce-que :
a) les nanas le trouvent adorable
b) il a une voiture classe
c) des tonnes de fric
d) aucune cicatrice apparente
e) il a quitté le domicile parental
_ Ok, à moi heu...
f) t'es un dombi, ton jeu tu sais où tu peux te le mettre ?
_ Ouais, et ton émission, tu sais où tu peux t'la carrer ? T'as qu'à te l'enfoncer ... [Le son est coupé] ... Jusqu'à ce que le manche se casse, tu dois le faire extraire par un chirurgien !
_ Dis-donc, t'as parlé là ou t'as pété ? T'es complètement gol ! J'me casse d'ici Casimir !
_ Vas-t'en alors !
_ J'me casse !
_ Casses-toi !
_ J'suis parti !
_ Tchao !
_ J'suis plus là !
_ Casses-toi!
_ J'suis ailleurs !
_ Ch !

Wayne's World

Je suis vraiment pas d'humeur, j'ai 30 ans, je suis comptable, et je suis mariée à un avocat homosexuel... On doit penser que je n'assume pas ma sexualité, pour un mariage de raison, c'est plutôt, déraisonnable.

RocknRolla

Au fur et à mesure que grandissent les filles, elles se font enseigner un tas de choses. Si un garçon vous donne un coup de poing c'est qu'il vous aime, n'essayez jamais de vous coupez vous même votre propre frange, un jour vous rencontrerez un gars merveilleux et vous vivrez alors votre propre conte de fée.
Tous les films que nous voyons, toutes les histoires qu'on nous raconte nous implorent d'attendre que ça nous arrive. Le coup de théâtre du 3e acte...
la déclaration d'amour inattendu... l'exception qui confirme la règle. Mais nous sommes parfois si pressées de vivre notre conte de fée que nous n'apprenons pas à interpréter les signes. Comment faire la différence entre ceux qui sont intéressés par nous et ceux qui ne le sont pas ? Ceux qui resteront avec nous et ceux qui ne resteront pas ?
Il se peut que parfois le gars merveilleux ne fasse pas partie du conte de fée, il se peut que ce soit... vous... toute seule... qui vous reconstruisiez
et vous repartirez à zéro, vous vous rendrez ainsi disponible pour un meilleur avenir. Peut-être que le conte de fée c'est tout simplement... tourner la page... Ou peut-être que le conte de fée c'est le fait que en dépit de tous les appels retournés, les cœurs brisés... en dépit de toutes les gaffes et les signes mal interprétés... en dépit de tous les chagrins et les humiliations... vous n'ayez jamais, jamais perdu espoir.

Ce que pensent les hommes

_ Il est moins sot qu'il n'en a l'air...
_ C'est toute la différence entre nous, monsieur.

Ridicule

_ Vous aviez une relation avec elle il y a 4 ans ?
_ Vous vous masturbez sous la douche, Brian ?
_ Pardon ?
_ Vous n'avez jamais de fantasmes homosexuels ?
_ Robert, tout ça...
_ On s'en branle, et je ne vous le fait pas dire ! Rien à foutre de tout ça !

Ennemi d'état