Réplique du film Las Vegas parano

Peu de gens appréhendent l'approche psychologique exigée pour le flic d'autoroute. Le chauffeur de base va paniquer et se ranger illico sur le bas-côté. Grossière erreur. Ça déclenche le mépris dans le cœur du flic. Faites-vous pourchasser par cet enfoiré. Il vous suivra, mais il sera dérouté par votre clignotant signalant votre intention de prendre à droite. C'est pour lui faire savoir que vous vous rangez dans un endroit correct, pour mieux dialoguer. Ça lui prendra un moment pour s'apercevoir qu'il va faire un demi-tour complet, à pleine vitesse, mais vous, vous serez paré, prêt à la puissance d'accélération, prêt à jouer du pédalier.

Personnage(s):


Film: Las Vegas parano

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Las Vegas parano



Naomi dans une bibliothèque ? L'Apocalypse doit être au-dessus de nos têtes.

90210

_ T'as quelqu'un dans ta vie ?
_ Quelqu'un dans mon lit tu veux dire ? Pourquoi tu me demandes ça ?
_ Pour rien... Juste une dialectique conflictuelle sur l'état du cœur.
_ Dialectique conflictuelle... On dit aussi conversation non ?

Jeux d'enfants

_ Je suis Mister Kil.
_ Il y a des noms de familles qui tuent !

Meurs un autre jour

_ Cette photo de l'oncle Watt là-haut, qu'est-ce-qu'elle vous inspire ? Ne réfléchissez pas, répondez tout de suite.
_ Heu... Un.. un malade.
_ Un malade. Quel genre de malade ? Tout de suite !
_ Un... malade mental.
_ Oui mais là vous enrobez. Allez encore plus loin ! Laissez parler ce qui est en vous, dites la première chose qui vous vient, même si c'est farfelu !
_ Heu... Dracula qui a oublié de se raser !
_ Oui c'est bon ! Il y a un poète en vous en fin de compte !
Ok fermez les yeux. Non on ferme les yeux ! Attention décrivez-nous ce que vous voyez.
_ Je ferme toujours les yeux ?
_ Oui...
_ Je vois la photo de Watt sur le mur...
_ Le Dracula fou qui a oublié de se raser ?
_ Le Dracula fou qui a oublié de se raser, avec un regard qui martèle mon cerveau...
_ Ca devient très intéressant... Animez-le maintenant ! Comment se comporte-t-il ?
_ Il tend ses mains vers moi, il m'étrangle...
_ C'est ça ! Bravo ! Magnifique !
_ Maintenant il marmonne...
_ Qu'est-ce-qu'il marmonne ?
_ La vérité toute crue...
_ Oui ?
_ Il dit que la vérité c'est comme une couverture qui laisse les pieds froids !
[Rire des élèves]
_ Oubliez-les, oubliez-les ! Restez avec la couverture ! Parlez-moi de la couverture !
_ On... on a beau la pousser, la tirer, elle ne recouvre jamais... On lui donne un coup de pied il n'y a rien à faire, c'est pas mieux ! Depuis qu'on est arrivé au monde en criant, jusqu'à ce qu'on le quitte en mourant, elle ne recouvre que notre visage ! Et c'est pourquoi on crie... on geint... et on pleure...
_ N'oubliez jamais ça.

Le cercle des poètes disparus

Bazooka circus est l'endroit que l'élite fréquenterait tout les samedis soirs si les nazis avaient gagné la guerre... On était en plein VI Reich.

Las Vegas parano