Réplique du film Frankenstein

It's alive! It's alive!

Personnage(s): Henry


Film: Frankenstein

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Frankenstein



Elle est entêtée, je suis bien placé pour le savoir, mais elle peut guérir de toi. Elle a déjà failli le faire. Alors elle resterait humaine, avec Charlie, Renée. Elle vieillirait, aurait des enfants... serait elle-même. Tu l'aimes assez pour voir les avantages de cette idée. Elle t'estime incapable d'égoïsme... Prouve-le. Pourrais-tu envisager que je sois mieux que toi pour elle ?

Twilight Chapitre 3 : hésitation

On est venu, on a vu et il l'a eu dans le cul !

Sos fantômes

Here's looking at you, kid.

Casablanca

C'était comme un torrent, un flot de paroles incroyables, des phrases incompréhensibles. Personne d'autre que vous ne pourrait les comprendre c'est une chose fabuleuse monsieur Seligman, c'est comme si vous aviez eu un accès direct avec votre mémoire... Votre boîte noire en quelque sorte.

La boîte noire

Putain même crier, j'arrive plus. J'en ai marre, j'en peux plus, j'étouffe. J'me sens étriquée dans ce monde. C'est pas possible c'qu'on nous balance en pleine face tous les jours. Depuis qu'j'ai ouvert les yeux sur cette putain d'terre, y a toujours cette même puanteur, ce règne, cette sale mentalité, comme si on voyait rien, qu'on ressentait rien, qu'on entendait rien, qu'on pensait rien. Comme si c'était un jeu, mettre un coup dans toute cette merde, faire exploser tout ça. Mais putain, p'pa, qu'est-ce t'as fait pour que Chirine aille se j'ter dans les bras de n'importe qui ? Pourquoi tu lui as refusé les tiens ? Regarde comme elle se sent plus femme, pourquoi tu l'a j'tée quand elle est devenue Femme ? Ta mentalité de merde. À cause de toi, voilà c'que j'ai vu. Mais qu'est-ce qui m'a pris d'aller dans cette putain d'soirée ? Qu'est-ce que j'avais besoin de ramener ma gueule dans ces chiottes ? Qu'est-ce que j'avais envie d'aller danser avec toutes ces filles que j'ne pourrai jamais respecter ? Tous ces squelettes aux seins gonflés, aux bouches enflées qui ne font qu'entretenir cette fausse liberté sexuelle. Faussement choisie, faussement voulue, faussement naturelle, mais même pas le mérite d'être de vrais prostituées. Mais des fausses putes pour satisfaire aux faux mecs, une espèce en voie de développement. Toutes ces connasses qui attendent de trouver des connards qui vont les entretenir toute leur vie comme des poules. Négocier, trouver l'âme qui voudra d'une bouffonne qui est prête à fermer sa gueule tant que le chèque tombe. Trouver un sans cervelle qui viendra chercher sa marchandise, sa putain de poupée.

Des poupées et des anges