Réplique du film La cité de la peur

_ Je m'occupais du festival moutarde et cinéma.
_ Ah ! c'est passionnant, ça. Et ça parlait de quoi?
_ De moutarde et de cinéma.
_ Oh ! Formidable !
_ Ma première voiture, c'était une Peugeot !
_ Oh, c'est formidable.
_ Et un jour, mes cousins sont allés coucher chez ma grand-mère !
_ Oh, c'est fabuleux !

Personnage(s): Odile et le commissaire Bialès


Film: La cité de la peur

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique La cité de la peur



Dommage qu'il ait fallu avoir recours à ce stratagème pour vous avoir ici ce soir. Quand mon père, l'autre jour, m'a suggéré de prendre des vacances jusqu'à la fin de l'année scolaire, je me suis assise face à mon fidèle second... et j'ai commencé à dresser la liste des « pour » et des « contre ». Les avantages sont évidents. C'est une occasion unique, n'est-ce pas ? Et ensuite est venu le tour des vilains inconvénients. Devinez lequel est arrivé en tête : vous cinq. Je quitterais tous mes amis... des amis qui ont toujours été là quand il fallait, qui m'ont soutenue et consolée. [elle a les larmes aux yeux] Tout ça sans rien attendre en retour. Mais regardez-nous aujourd'hui ! C'est la pagaille ! Je voudrais qu'on en parle maintenant et qu'on revienne sur le fiasco de l'autre soir. D'accord ? Ça suffit avec Jen ! Pourquoi vous en faites un drame, pourquoi vous l'accablez ? Je ne lui en veux pas, moi... Et oui, elle les avait sur elle mais c'est moi qui les ai prises, je suis responsable. Et Pacey, et Joey et Dawson... Si vous saviez la chance que vous avez... Est-ce que vous vous rendez compte à quel point c'est rare d'avoir des amis que l'on connaît depuis toujours ? [Pacey, Joey et Dawson écoutent attentivement] Je vous en prie, ne sous-estimez pas ce privilège. Dans la vie, en fin de compte, on revient toujours vers ceux qui étaient là au début. Et au début, autant que je saches, c'était vous trois. Quand à vous deux, vous voulez que je vous dise, votre attitude est... carrément inexcusable. Si je n'ai pas sauté tout de suite sur la proposition, c'est qu'il y avait une bonne raison. [à Jack] Tu allais te retrouver seul si je faisais ce voyage, tu ne m'aurais plus pour te tenir compagnie. Et puis j'ai réalisé que tu avais une autre sœur... À l'époque où j'ai commencé à vous fréquenter, je connaissais pratiquement rien à l'amour, ou à l'amitié. Grâce à vous, j'ai appris ce qu'étaient ces deux superbes choses. Et mon départ, c'est peut-être une façon de vous renvoyer l'ascenseur. Parce que quand je vois comment tout ça risque de se terminer, quand je vois le malaise qui s'est installé dans ce groupe, je me dis que... que c'est tout le contraire du souvenir que je veux avoir de nous. Pas vous ?

Dawson's Creek

Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n'a plus qu'a prier pour que ce soit elle qui nous trouve...

Desperate housewives

Je comprend qu'il y ait Superman et le Père Noël mais que fait un porc-épic aux funérailles du lapin de pâques ?

Friends

Toi là-bas. Puisses-tu vivre éternellement.

300

On l'a enterré dans la chapelle. Je suis allé chez eux et j'ai dit à sa mère, sa mère qui nous préparait à manger, à son fils et moi, je lui ai dit... Et elle m'a regardé. Ensuite, elle à mis ses chaussures et m'a dit : « Emmène-moi voir mon enfant ». On a marché pendant six heures sans qu'elle dise un mot. On est arrivé à la chapelle. Je lui ai montré la tombe, j'avais mis une croix et des fleurs dessus. Elle m'a dit : « Je ne veux plus jamais te voir ». J'ai franchi un cap.

Le vent se lève