Réplique du film Pulp Fiction

Tu sais ce qu'ils mettent en Hollande avec les frites ? De la Mayonnaise ! Les salauds.

Personnage(s):


Film: Pulp Fiction

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Pulp Fiction



Tu sais ce qu'est l'amour dans notre famille ? C'est un coup de poignard dans le cœur.

Tetro

_ Ça t'aurais tué de faire un effort ?
_ Ouais, puis j'ai envi de vivre longtemps !

Le temps d'un automne

Le temps passait, le temps filait. Tout paraissait si facile, si simple, libre, si nouveau et si unique. On allait au cinéma, on allait danser, faire des courses. On riait, tu pleurais. On nageait, on fumait, on se rasait. De temps à autre, tu criais. Sans aucune raison, ou avec raison parfois. Oui, avec raison parfois.Je t'accompagnais au conservatoire. Je révisais mes examens. J'écoutais tes exercices de chant, tes espoirs, tes désirs, ta musique. Tu écoutais la mienne. Nous étions proches. Si proches. Toujours plus proches. Nous allions au cinéma, nous allions nager. Nous riions ensemble. Tu criais. Avec une raison parfois, et parfois sans. Le temps passait, le temps filait.nJe t'accompagnais au conservatoire. Je révisais mes examens. Tu m'écoutais parler Italien, Allemand, Russe. Je révisais mes examens. Tu criais. Parfois avec raison. Le temps passait, sans raison. Tu criais. Sans raison. Je révisais mes examens. Mes examens. Mes examens. Le temps passait, tu criais. Tu criais. Tu criais. J'allais au cinéma.
Pardonne-moi Francine...

Paris je t'aime

_ Je peux dire sans exagérer que ça ne pourrait pas être pire.
_ Chérie, c'est maman !
_ Et bien j'avais tort.

Allo maman, ici bébé !

Il faut mille fois mieux être crains que aimé.

Alice au pays des merveilles