Réplique du film Fight Club

Je ne sais pas comment Tyler avait déniché cette baraque, mais il disait y habiter depuis un an. On avait l'impression qu'elle attendait d'être rasée. La plupart des fenêtres étaient condamnées par des planches. Il n'y avait plus de serrure à la porte d'entrée depuis que la police ou dieu sait qui l'avait défoncée. L'escalier était prêt à s'écrouler. Je ne savais pas s'il en était propriétaire ou s'il l'a squattait. Ni l'un ni l'autre ne m'aurait surpris.
Quel trou de merde ! Rien ne fonctionnait. Si l'on allumait une lampe, ça en éteignait une autre dans la maison. Il n'y avait pas de voisins, seulement des entrepôts et une usine de papier. L'odeur fétide de la vapeur rappelait celle d'un pet, et l'odeur de la sueur rappelait celle d'une cage à hamster.

Personnage(s): le narrateur


Film: Fight Club

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Fight Club