Réplique du film Les petits mouchoirs

... Je m'en fous de l'argent... En plus, je m'en fous. Alors t'arrête avec ça maintenant. Excusez-moi, mais j'ai pas envie de tricher. Personne ne me le demande, mais comme vous le faites tous... Ça fait quinze jours que je vous vois tous là, soit-disant amis en train de vous mentir les uns les autres. T'en a fait ton métier toi de mentir ! C'est ce que tu fais de mieux. Il me prend que vous me foutez tous les boules, tous autant que vous êtes. Toi il faut que tu en foutes plein la vue à tout le monde, même à tes amis ; surtout à tes amis pour leur prouver que toi, t'as bien réussi. Mais ça te sert à quoi Max ? Le plus gros bateau, la plus grosse maison, la carte bleue la plus bleue... Et ton cœur Max, il est comme les autres : il a deux ventricules. Tu vas pas t'en payer un troisième. Et le pire c'est que vous vous mentez à vous-même, tous autant que vous êtes là, vous vous mentez à vous-même. Vous acceptez les petits travers des autres parce que ça vous arrange. Vous vous dites amis ! Mais c'est quoi être amis ? C'est laisser votre pote tout seul à l'hosto pendant quinze jours parce que vos vacances et votre petit confort c'est plus important ! Et qu'est ce que tu as toi ? Tu nous a fait chier pendant quinze jours avec ton portable de merde et tes textos à la con. Est ce que t'as appelé l'hôpital une fois pour savoir comment il allait ?... Il est mort... ce matin tout seul à l'hosto...

Personnage(s): Jean-Louis


Film: Les petits mouchoirs

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Les petits mouchoirs



Lorsque l'on meurt ou que l'on souffre d'une horrible perte nous traversons tous cinq étapes de la peine. On passe par le déni car la perte n'est pas envisageable, on ne peut imaginer que c'est réel. On s'énerve contre tout le monde, contre les survivants, contre nous-même. Puis on trouve un arrangement, on supplie, on implore, on offre tout ce qu'on a, on offre nos propres âmes en échange d'un jour de plus. Quand les négociations échouent la colère est difficile à contenir, on tombe dans la dépression, le désespoir, jusqu'à ce qu'on accepte finalement que l'on a tout tenté. On abandonne. On abandonne et on accepte. Le chagrin peut être une chose que l'on a en commun mais il est différent pour tout le monde. Il n'y a pas que la mort dont on fait le deuil, de la vie, d'une perte, d'un changement. Et on se demande pourquoi ça bloque autant parfois, pourquoi ça fait tant de mal mais la chose dont on doit se souvenir c'est que ça peut changer. C'est comme ça qu'on reste en vie, quand ça fait si mal, qu'on ne peut plus respirer, c'est comme ça qu'on survit. En se rappelant, qu'un jour, qu'en quelque sorte, vous ne le ressentirez plus de la même manière, ça ne fera plus aussi mal. Le chagrin vient à chacun en son temps, de sa propre manière. Alors le mieux que l'on puisse faire, le mieux que chacun puisse faire est de recourir à l'honnêteté. Le truc vraiment merdique, la pire partie du chagrin est que vous ne pouvez le contrôler. Le mieux que l'on puisse faire est d'essayer de laisser nos sentiments quand ils viennent. Et les laisser partir quand on peut. La pire chose c'est qu'à la minute où vous pensez l'avoir surmonté, ça recommence. Et toujours, à chaque fois, vous ne pouvez plus respirer. Le chagrin comporte cinq étapes. Elles nous semblent à tous différentes, mais il y en a toujours cinq : le déni, la colère, les négociations, la dépression, l'acceptation.

Grey's Anatomy

What will you do without freedom?

Braveheart

Les seules choses naturelles sont les rêves et personne ne peut les désintégrer.

I'm not there

Après tout, je suis idiot, moi. Merde, merde !

Pierrot le Fou

Je t'aime, je t'attendrai. Reviens, reviens moi.

Reviens-moi