Réplique du film Revenge

Mon père a écrit : « On se demande toujours où va votre loyauté. ». Les gens à qui vous faites confiance l'attendent, vos pires ennemis la désireront et ceux que vous chérissez le plus en abuseront quoi qu'il advienne...

Personnage(s): Emily Thorne


Film: Revenge

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Revenge



_ Ne pars pas avec lui, s'il te plait !
_ Pourquoi ? Donne moi une raison.
_ Parce que tu ne le veux pas.
_ Insuffisant...
_ Parce que je ne le veux pas.
_ Insuffisant...
_ Qu'y a-t-il d'autre ?
_ La vraie raison... je resterai exactement où je suis et ne monterai pas en voiture... Trois mots... Sept lettres, dis-les et je suis à toi.
_ Je... Je...
_ Merci. C'est tout ce que j'avais besoin d'entendre.

Gossip girl

Le nombre de vos arrestations est supérieur de 400% à la moyenne des autres agents.

Hot Fuzz

_ S'il vous plaît, dites quelque chose !
_ Une actrice de porno se fait jusqu'à dix milles dollars par jour.
_ Je ne sais plus ce que je vais faire de vous.

Gilmore Girls

On vit... comme des cons. On mange, on dort, on baise, on sort. Encore et encore. Et encore... chaque jour est l'inconsciente répétition du précédent : on mange autre chose, on dort mieux, ou moins bien, on baise quelqu'un d'autre, on sort ailleurs. Mais c'est pareil, sans but, sans intérêt. On continue, on se fixe des objectifs factices. Pouvoir. Fric. Gosses. On se défonce à les réaliser. Soit on ne les réalise jamais et on est frustré pour l'éternité, soit on y parvient et on se rend compte qu'on s'en fout. Et puis on crève. Et la boucle est bouclée. Quand on se rend compte de ça, on a singulièrement envie de boucler la boucle immédiatement, pour ne pas lutter en vain, pour déjouer la fatalité, pour sortir du piège. Mais on a peur. De l'inconnu. Du pire. Et puis qu'on le veuille ou non, on attend toujours quelque chose. Sinon, on presserait sur la détente, on avalerait la plaquette de médocs, on appuierait sur la lame de rasoir jusqu'à ce que le sang gicle...

Hell

On meurt tous d'une façon ou d'une autre. Je suis mort le jour où j'ai trahi tous mes serments et toutes mes promesses. Elle est morte le jour où elle a trahi la personne qui l'aimait plus que tout au monde. Je suppose qu'en fin de compte malgré tous les secrets, malgré tous les mensonges et une terrible perte, une seule chose compte à présent, il est réveillé.

Awake