Réplique du film Mentalist

Notre service informatique a plus de virus qu'une prostitué à 10 dollars !

Personnage(s): Virgil Minelli


Film: Mentalist

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Mentalist



Restez pas là plantés comme la demi d'une heure qui sonnera jamais !

Arnaques, crimes et botanique

Why, Mr. Anderson? Why? Why do you do it? Why? Why get up? Why keep fighting? Do you believe you're fighting for something? Something more than your survival? Can you tell me what it is? Do you even know? Is it freedom or truth? Perhaps peace? Could it be for love? Illusions, Mr. Anderson. Temporary constructs of a feeble human intellect trying desperately to justify an existence without meaning or purpose. And all as artificial as the Matrix itself, although, only a human mind could invent something as insipid as love. You must be able to see it Mr. Anderson. You must know it by now. You can't win. There's no point in fighting. Why, Mr. Anderson? Why? Why do you persist?

The Matrix Revolution

Désillusionnée avant l'âge, je dégueule sur la facilité des sentiment.
Ce qu'on nomme l'amour n'est que l'alibi rassurant de l'union d'un pervers et d'une pute, que le voile rose qui couvre la face effrayante de l'inéluctable solitude.
L'amour, c'est tout ce qu'on a trouvé pour aliéner la déprime post-coïtum pour justifier le fornicateur de l'orgasme. C'est la quintessence du beau. Du bien, du vrai, qui refaçonne votre sale gueule, qui sublime votre existence mesquine.
Et bien moi je refuse.
Je pratique et je prône l'hédonisme mondain il m'épargne, il m'épargne les euphories grotesque du premier baiser, du premier coup de fil, écouter douze fois un simple message, prendre un café, un verre : les amis communs, les vacances sur la côte, puis un dîner : les auteurs préférés, le mal de vivre, pourquoi sortir tous les soirs, la première nuit, suivie de beaucoup d'autres, ne plus rien avoir à se dire, baiser pour combler les blancs, ne même plus avoir envie de baiser, se détacher, rester ensemble quand même, s'engueuler, se réconcilier tout en sachant que c'est mort au fond, aller baiser ailleurs, et puis plus rien.
Souffrir...

Hell

Bas les pattes, tête de poule !

Rasta rockett

À mon tour, montre moi ta zizette !

Jeux d'enfants