Réplique du film Coup de torchon

Lucien Cordier : Tu sais, Fête Nat, cette nuit, j'dormais pas. J'étais allongé les yeux grands ouverts en train d'me r'tourner jusqu'à en dev'nir marteau. Voila tout à coup qu'j'en ai marre et je m'dis : « Tu vas finir par tourner en bourrique à force de te tourmenter. » C'qui fait qu'j'ai réfléchi. J'ai réfléchi tant qu'j'ai pu, jusqu'à en avoir mal aux méninges.
[Fête Nat connaît la tirade par cœur à force de l'avoir entendue]
Lucien Cordier et Fête Nat : Et finalement j'ai pris une décision. C'est que je savais foutre pas ce que je pouvais bien faire.

Personnage(s):


Film: Coup de torchon

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.