Réplique du film Dexter

And my devil danced with his demon, and the fiddler's ture is far from over.

Personnage(s):


Film: Dexter

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Dexter



Fuyez, pauvres fous !

Le seigneur des anneaux : la communauté de l'anneau

Oda Mae Brown : Vous êtes mignons. Blancs, mais mignons.
Molly : Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi il est revenu ?
Sam : J'en sais rien.
Oda Mae Brown : Pourquoi est il toujours ici ? Il est coincé, la vérité c'est ça, il se trouve entre deux mondes. Vous savez ça peut arriver parfois que l'esprit soit arraché si vite que l'essence a l'impression qu'elle a encore à faire ici bas.
Sam : Voulez vous arrêter de parler pour ne rien dire ?
Oda Mae Brown : Je ne trouve pas que je parle pour rien dire, je réponds à sa question. Il a une mauvaise réaction...
Sam : Je n'ai pas une mauvaise réaction.
Oda Mae Brown : Si vous avez une mauvaise réaction. On a une petite querelle. Si vous n'aviez pas eu une mauvaise réaction vous n'auriez pas élevé la voix, j'ai pas raison ?
Sam : Nom de Dieu, Oda Mae je n'ai pas élevé la voix...
Oda Mae Brown : Pas de nom de Dieu avec moi ! N'évoquer pas le nom du seigneur de cette façon avec moi ! Vous avez compris ? Je veux pas de ça moi !
Sam : Détendez vous !
Oda Mae Brown : Non ! Vous, détendez vous ! Vous êtes mort ! Si vous voulez que je vous aide il faut vous excuser, parce que je ne supporte pas ça.
Sam : Putain de merde !
Oda Mae Brown : Ça suffit je m'en vais...
Sam : Qu'est ce que vous faites ?
Oda Mae Brown : Je me tire, personne ne me parle comme ça, est ce que vous avez compris ? Alors faites moi vos excuses...
Sam : Je suis désolé. Je vous fais mes excuses. Ça va ? Maintenant voulez vous vous asseoir ? S'il vous plaît...
Oda Mae Brown : Il a fait ses excuses.
Sam : J'ai besoin que vous répétiez ce que je dis à Molly, mais faites le mot pour mot d'accord ? MOT pour MOT.
Oda Mae Brown : Oui. Il me demande de vous répétez ce qu'il dit MOT pour MOT.
Sam : Molly tu es en danger.
Oda Mae Brown : Roooh vous pouvez pas lui lâcher ça comme ça ! Et puis cessez de bouger autour de moi vous être en train de me fiche le tournis ! Je vais lui dire à ma façon. Molly, vous êtes en danger ma fille.
Molly : Qu'est ce que vous voulez dire ?
Sam : Je connais l'homme qui m'a tué.
Oda Mae Brown : Il connaît le mec qui l'a tué.
Sam : Son nom est Willy Lopez et je sais où il habite.
Oda Mae Brown : Il s'appelle Willy Lopez, un portoricain, et il sait où il habite.
Sam : Écrivez.
Oda Mae Brown : Il veut que vous écrivez.
Sam : Non VOUS écrivez.
Oda Mae Brown : Mais je ne suis pas votre secrétaire !
Sam : Faites le c'est tout !
Oda Mae Brown : Il est irritable... Bon qu'est ce que vous voulez que j'écrive ?
Sam : 303 Prospect Place, appartement 4D.
Oda Mae Brown : 303 Prospect Place ?
Sam : Oui.
Oda Mae Brown : C'est près de chez moi.
Sam : Molly, il a mon porte-feuille, il a mes clefs, et il est venu ici.
Oda Mae Brown : Il a son porte feuille, sa clef et il est venu ici.
Sam : Hier quand tu es rentrée de ton petit tour avec Carl, tu as monté les escaliers, parlé à Floyd et tu es allé te déshabiller.
Oda Mae Brown : Ça va, ça va ! Quand vous êtes revenue hier de votre petit tour avec Carl, ce type était ici, vous vous êtes déshabillée et il a tout vu.
Sam : Molly il faut que tu préviennes la police, c'est un coup monté. J'ai été assassiné.
Oda Mae Brown : Il veut que vous préveniez la police, il dit que c'est un coup monté, il a été assassiné.
Sam : Quelqu'un d'autre est dans le coup...
Oda Mae Brown : Oh ça va, ça suffit, je veux plus être mêlée à ça moi, d'accord ?
Sam : Attendez !
Molly : Où allez vous ?
Oda Mae Brown : Qu'est ce que ça veut dire où je vais ? Je m'en vais ! J'ai fais tout ce que j'avais promis de faire. Et vous me suivez pas je vous préviens ! Je plaisante pas hein ! Ayez une vie heureuse et vous une mort heureuse. Au revoir.

Ghost

Dis donc, cet œuf-là... nous pourrions en faire une sacrée omelette !

Les Aventures Extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Si je te balance dans la piscine maintenant, tu coules comme un caillou à la con ! T'en a trop pris mon vieux ! T'en a trop pris ! Trop pris ! Et n'essayes pas de lutter hein ! T'aurais des bulles d'air au cerveau, une rupture d'anévrisme, tu te ratatinerais et tu crèverais.

Las Vegas parano

Les gens disent qu'en restant optimiste, on est plus heureux et en meilleur santé. Enfant on nous apprend à sourire, à être de bonne humeur, à faire bonne figure, puis adulte on nous dit de voir le bon côté des choses, faire contre mauvaise fortune bon cœur, voire le verre à moitié plein. Mais régulièrement la réalité, nous force à arrêter la mélodie du bonheur. Vous pouvez tomber malade, votre copain peut vous trompez, vos amis peuvent vous décevoir. C'est dans ces moments là qu'on a le plus envie d'être soi même, de tomber le masque et de montrer son vrai visage, angoissé, malheureux.

Grey's Anatomy