Réplique du film (500) jours ensemble

On s'embrasse à la photocopieuse, on se tient la main chez Ikea, on baise dans la douche... T'appelles ça juste des amis toi ?

Personnage(s): Tom


Film: (500) jours ensemble

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique (500) jours ensemble



Renée et Ben votre mariage est l'un des plus beaux jours de votre vie. C'est le jour où l'on prend conscience d'avoir enfin trouvé ce qu'il nous fallait pour être heureux. Ensuite on oublie. Oui, et ce qui se produit alors c'est que, au lieu de se réveiller tous les matins et de crier « C'est super quelqu'un m'aime. », on commence à regarder autour de soi et à se dire qu'est ce que je veux maintenant ? De quoi ai-je besoin encore si je veux être heureuse, bien dans ma vie ? Et donc on regarde, on cherche et on n'arrête pas de se dire qu'on l'a déjà mais... mais rien n'y fait on continue à chercher, et si c'est raté d'avance c'est parce que le trou qu'on a dans le cœur et qu'on veut combler est déjà comblé. On l'a tout simplement oublié. Un conseil n'oubliez jamais et surtout souvenez vous à quel point vous aviez envie d'être aimé et à quel point vous êtes aimé, et si vous y arrivez ce qui est loin d'être évident, vous arrêterez de chercher et vous vous rendrez compte que vous êtes déjà heureux et comblé.

Desperate housewives

Je ne pourrai pas vivre sans toi comme on ne peut pas vivre sans oxygène.

Le cœur des hommes

Je suis tellement proche de la fin que tout ce que je veux c'est qu'une dernière fois quelqu'un me fasse l'amour ! J'ai des films pornos dans mon appartement et j'ai aussi des lubrifiants et des aphrodisiaques !

Fight Club

Je portais un taupé lilas, elle s'appelait Gertrude, elle avait dans les hanches ce balancement gracieux qu'ont les femmes qui ont beaucoup marché. On a failli se fixer là-bas, acheter du terrain. On pensait même à une maison... et puis, les intermittences du cœur... Finalement, la maison, c'est elle qui l'a ouverte, à Caracas.

Le cri du cormoran le soir au-dessus des jonques

Le plus dur c'est pas la chute, c'est l'atterrissage.

La Haine