Réplique du film Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu

Ne t'en fais pas mon gars. Thorin a plus de raisons, qu'un autre, de détester les orques. Après que le dragon eu pris la montagne solitaire, le roi Thror tenta de reconquérir l'ancien royaume des nains : la Moria.
Mais notre ennemi était déjà dans la place. La Moria avait été prise par des légions d'orques conduites par le plus ignoble de toute leur race : Azog, le profanateur. Le grand orque de Gundabad s'était juré d'éliminer la lignée de Durin. Il commença par décapiter le roi. Thrain, le père de Thorin, devint fou de chagrin, il disparut ! Etait- il prisonnier ou mort ? Nous n'en savions rien. Nous étions sans chef, vaincus et la mort nous guettait et c'est là que je l'ai vu ! Un jeune prince nain affrontait l'orque pale. Il se battait seul contre cet ennemi redoutable, sans arme et sans bouclier, il n'avait plus qu'une branche de chêne pour se protéger ! Azog, le profanateur compris ce jour la qu'il ne serait pas si aisé d'éliminer la lignée de Durin. Nos forces se rassemblèrent et repoussèrent les orques ! Notre ennemi avait été vaincu ! Mais il n'y eu ni festins, ni chants cette nuit là. Nous étions accablés de chagrin devant la mort de tant des nôtres, nous étions peu à avoir survécu et je me suis dit alors il y en a un que je pourrais suivre, il y en a un que je pourrais appeler roi !

Personnage(s): Balin


Film: Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.