Réplique du film Skins

_ Hamlet est simplement un ado : Il est tenaillé par tous ses désirs, mais n'a pas assez de bouteille pour les assouvir. Il devient fou et se branle en pensant à Ophélie, et devient si emmerdant qu'il faut que quelqu'un le tue.
_ Je ne suis pas sur d'être d'accord. Il n'y a pas de branlette dans Hamlet.
_ Si, Il y en a. Plein même. Seulement ils appellent ça des monologues.

Personnage(s):


Film: Skins

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Skins



Les mots sont comme des pierres dans mon cœur.

Avatar

Je me demande quel souvenir tu gardes de moi ; celui d'une fille qui aimait la tarte aux myrtilles ou celui d'un cœur brisé ?

My blueberry night

Taught never to retreat, never to surrender. Taught that death on the battlefield in service to Sparta was the greatest glory he could achieve in his life.

300

Voilà. Un de plus, un de moins. Une autre histoire d'amour gâchée. Pourtant je l'aimais celui-là... Quand je pense que c'est fini, que j'le reverrais plus jamais comme ça... Oui, je le verrais peut être, en ami, de temps en temps et que ce sera tellement différent. On s'présentera nos nouveaux copains-copines mutuels. On ira dîner en prétendant que ça nous touche absolument pas. Et puis un jour, on pensera de moins en moins l'un à l'autre et on s'oubliera complètement... ou presque.
Toujours la même chose pour moi : séparation, dépression, récupération par la boisson, rencontre d'un garçon, puis d'un autre polisson. Quelques parties de jambes en l'air pour oublier ce cher garçon et puis après, trop de vide... On cherche à nouveau l'amour de notre vie. On cherche un peu partout et enfin, après deux ans de désespoir et de solitude, on trouve un autre amour... Jusqu'à la prochaine fois.

Il y a un moment où on peut plus se remettre d'une autre séparation. Et que même si cette personne vous emmerde 60% du temps, eh bah, on ne peut pas vivre sans elle. Que même si il vous réveille tous les matins en vous éternuant en pleine figure, et bien on préfère ses éternuements, à tous les baisers des autres.

2 Days in Paris

Je ne sais pas comment je vais faire si je ne peux pas te voir tous les jours.

L'Arnacœur