Réplique du film Skins

C'est toujours pareil ; Ils en loupent pas une seule putain ! « Vas nous acheter de la beuh Sydney... » : « À vos ordres chef ». « Enfonces toi un sachet de cam' dans le cul Sydney » : « Oh oui oui bien sur ». « Viens m'aider à délivrer une poule inconnue... Ah tu veux bien ? » Ce qui nous prouve, Sydney, que tes potes sont des enculés !

Personnage(s): Sid


Film: Skins

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Skins



_ Dans ce cas, justifie un peu tout ça Bella ! À quoi bon mon amour pour toi ? À quoi bon ton amour pour lui ? À quoi bon ta mort ? À quoi bon autant de souffrance ? La mienne, la tienne, la sienne ! Même si ça m'est bien égal, tu le tueras aussi. Alors quel sens donnes-tu à ton histoire d'amour tordue ? Si elle en a un, montre-le-moi, s'il te plaît, parce que, moi, je ne le voie pas.
_ Je l'ignore. Mais je... devine... que notre parcours mènera à quelque chose de positif, aussi difficile soit-il de s'en rendre compte maintenant. Appelle ça de la foi, si tu veux.

Twilight Chapitre 4 : révélation

Coup de boule.

Dikkenek

_ Oublie les Wendy, tous autant qu'ils sont et je t'emmène là où tu n'auras jamais, jamais plus à penser aux choses des grandes personnes.
_ Jamais c'est terriblement long.

Peter Pan

La mort est paisible, simple. C'est beaucoup plus difficile de vivre.

Twilight Chapitre 1 : fascination

Mon amour, demain je pars pour un grand voyage, et même si je suis triste, je pars heureuse et sereine car j'ai appris avec toi à ne pas avoir peur de ce que nous réserve l'inconnu. J'ai appris que de montrer nos fragilités c'était nous rendre plus fort. J'ai appris à ne pas avoir peur d'aimer, avec toi Zac, j'ai appris à vivre, tu vas tant me manquer et pourtant je sais, je sens en moi que nous allons nous retrouver alors peu importe le nombre de jours ou de semaines qui nous sépare de ce moment là puisque nous nous retrouverons pour longtemps. En attendant, je te laisse un peu de mon odeur et cette petite lumière pour que tu n'aies plus jamais peur du noir tant que tu seras tout seul, tant que je ne serai pas à côté de toi. Je t'aime et je t'attends. Ton étoile, Sarah.

Ma première fois