Réplique du film Slumdog Millionaire

Dieu est grand.

Personnage(s): Salim


Film: Slumdog Millionaire

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Slumdog Millionaire



Allons nous gaver d'amour jusqu'à en crever.

Love Actually

OSS 117 : Un philosophe a dit un jour « le mystère des Pyramides, c'est le mystère de la conscience dans laquelle on n'entre pas ».
Setine : Les pharaons se faisaient enterrer avec leurs serviteurs.
Moëller : Lorsque l'on meurt, souvent on voudrait que tout s'arrête avec soi.
OSS 117 : Mais, c'est le cycle même de la vie : lorsque quelqu'un ou quelque chose meurt, quelqu'un ou quelque chose naît ailleurs.
Setine : Nous tentons d'oublier que nous sommes des animaux, mais la nature nous le rappelle. Parfois cruellement.
Moëller : Des scientifiques font des expériences sur les mouches drosophiles parce que la structure de leur cerveau est extrêmement proche de la nôtre.
Setine : Le cheval nous voit plus grand que nous sommes avec son œil déformant. Ce n'est que grâce à cela que nous l'avons domestiqué.
Moëller : C'est notre œil, notre regard, qui nous dicte notre façon d'agir par rapport aux autres. Mais on peut être myope.
OSS 117 : L'aveugle ne voit pas, il ressent. Et, paradoxalement, il voit.
Moëller : Si le chat a la queue verticale, c'est qu'il est en confiance.
Setine : Le cul-de-jatte a une jambe qui le démange encore.
OSS 117 : Quand une femme change d'homme, elle change de coiffure.
Moëller : Il faut laisser pleurer un nourrisson quand il va au lit, sinon on sacralise trop son coucher.
Raymond Pelletier : Hum... On va boire un verre ou prendre un pot au bar... Hum ? Un p'tit godet là... On retourne au bar ? Tu veux un verre ?

OSS 117 : Le Caire nid d'espions

Tu sais ce qu'il faut faire pour vivre au milieu des sirènes ? [...]
Tu descends au fond de la mer très loin
Si loin que le bleu n'existe plus
Là où le ciel n'est plus qu'un souvenir
Une fois que tu es là, dans le silence, tu y restes
Et si tu décides que tu veux mourir pour elles
Rester avec elles pour l'eternité
Alors elles viennent vers toi et jugent l'amour que tu leur porte
S'il est sincère
S'il est pur
Et si tu leur plaît
Alors elles t'emmèneront pour toujours

Le grand bleu

No comment.

X-Men Origins : Wolverine

Pourvu qu'elle y soit, pourvu qu'elle y soit ! Oh, elle y soit !

Monstres et Cie