Réplique du film Les liaisons dangereuses

_ Il fut une époque où nous nous aimions. C'était de l'amour n'est-ce pas ? Et vous me l'avez donné ce bonheur...
_ J'en ai encore à vous donner, le lien s'était dénoué jamais il ne s'est brisé.

Personnage(s): Merteuil et Valmont


Film: Les liaisons dangereuses

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Les liaisons dangereuses



_ Tu veux qu'on fasse ça ?
_ Qu'on fasse quoi ?
_ Qu'on se voit que pour le sexe à toute heure du jour et de la nuit et rien d'autre.
_ Oui ça me va.
_ Cool, ça va être fun.
_ Tu sais bien que ça marchera jamais !
_ Pourquoi ?
_ Parce que c'est clair tu vas tomber amoureuse de moi.
_ Ah tu crois ça ? Beh dans ce cas on le fera jusqu'à ce que l'un de nous ressente quelque chose de plus important et là on dira stop.
_ Se sera pas moi.
_ Se sera pas moi.
_ Je te souhaite bonne chance.

Sex Friends

_ Je parie que tu es super jolie les cheveux détachés.
_ [Elle se touche les cheveux] Mais ils sont détachés..
_ Un verre... oseras-tu ?

Jackpot

On ne détruit pas la personne qu'on aime.

Grey's Anatomy

Et puis Mathilde est d'heureuse nature. Elle se dit que si ce fil ne la ramène pas à son amant, ce n'est pas grave, elle pourra toujours se pendre avec.

Un long dimanche de fiançailles

_ Ne t'inquiètes pas, c'est à cause de c'qu'on me donne pour me préparer à la greffe.
_ Est c'que tu souffres ?
_ Si je souffre ? Ma vie entière est une souffrance. C'est la fin, sœurette. Ça va juste être de plus en plus effrayant. Maman va me faire subir un tas d'opérations jusqu'à ce que je sois un légume. Deux cellules dans une éprouvette qu'elle gardera en vie par des décharges électriques. Ça va bien aller. C'est fini. Terminé pour moi.
_ Nan.
_ Si. Il va falloir que tu me fasses une faveur, sœurette.
_ Que... Quelle faveur ?
_ M'aider à être délivrée.

Ma vie pour la tienne