Réplique du film Terminator renaissance

Déconne pas mec, on doit se casser de Los Angeles !

Personnage(s): Kyle Reese


Film: Terminator renaissance

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Terminator renaissance



Qu'est ce qui guéri le cancer ?
Il semble que la mort imminente, pousse à agir.
Pourquoi faut-il toujours attendre qu'une vie soit en jeu, pour en arriver à ça ?
La connaissance de la mort change tout, ç vrai dire, si vous deviez savoir le jour exact, l'heure également de votre mort, cela remettrait totalement en question votre façon de voir les choses. Je le sais. Avez-vous une idée de ce que l'on ressent quand on vous fait patienter, pour vous annoncer que vous allez mourir ? Et voila que le compte à rebours commence. Tout d'un coup, le temps file trop vite pour vous. En une fraction de seconde, tout votre monde s'écroule. Vous ne voyez plus, vous ne sentez plus de la même manière. Vous savourez tout, la moindre chose, un verre d'eau, une marche dans le parc. Le temps file. La plupart des gens veule ignorer le temps qui s'arrêtera enfin. Ironiquement, c'est ce qui les empêche de vivre pleinement leur vie. Et ils boivent bien sur aussi des verres d'eau, mais sans jamais vraiment y gouter. Pour moi, le temps n'est pas flexible. J'ai un cancer. C'est le moment ou j'ai décidé de mettre un terme a ma vie, qui a motivé mon œuvre. Il a même donné un sens. J'étais vraiment déterminé à me suicider... Mais j'ai échoué. Mon corps qui n'était pas assez fort pour rejeter les cellules cancéreuses, a réussi a survivre du plongeon du haut d'une falaise. A mon grand étonnement, j'étais encore en vie. [...]
Les gens qui ne profitent pas de la vie ne méritent pas de vivre.

Saw

Mon cœur, on finit tous par porter des couches.

L'étrange histoire de Benjamin Button

La vengeance est un chemin dangereux...

Revenge

Toute société a les crimes qu'elle mérite.

Assassin(s)

Jacques : Ah, c'est une longue lettre épistolaire de mon ami Dino, qui m'appelle à la rescousse pour me demander de l'aide, pour George qui va mal.
Hugues : Qu'est-ce que ça peut te foutre qu'il aille bien ou mal, ce tâcheron ? De toute façon, j'ai jamais pu l'encadrer.
Georges Abitbol : Merci de m'appeler tâcheron ! Ça fait toujours plaisir à entendre, surtout de la part de deux pédés.

La classe américaine