Réplique du film Ecrire pour Exister

C'est mon frère qui m'a appris ce que c'était la vie pour un jeune noir. Fais ce que tu dois faire : mac, dealer, ce que tu veux. Apprends les couleurs à connaître, les frontières des gangs, ce que tu dis à un coin de rue faut pas le dire ailleurs. Apprends à pas la ramener. Un mot de travers et tu peux te faire flinguer.

Personnage(s): Andre Bryant


Film: Ecrire pour Exister

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Ecrire pour Exister



On devient sentimental quand on est dans la souffrance.

Le ruban blanc

L'animal qu'on croyait qu'il n'existait pas mais en fait qu'il n'existe !

Sur la piste du Marsupilami

L'attachement, mène à la jalousie. À l'ombre de la convoitise il grandit.

Star Wars : Episode 2 L'attaque des clones

_ Je croyais que l'amour était aveugle.
_ Non il est juste légèrement myope.

Las Vegas

_ Je m'appelle Arnaud.
_ Anne.
_ Bah Anne, j'ai follement envie de faire l'amour avec toi.
_ Ouais... Hé bien Arnaud y va falloir te retenir.
_ Ha bon ? Pourquoi t'es indisposée ?
_ Ha... non non, disons que mon corps pourrait éventuellement tolérer ta présence mais c'est plutôt ma raison qui s'y oppose.
_ Attend mais qui te parle de raison ? Je te propose simplement de vivre une fabuleuse aventure sexuelle avec moi. Mais vu ton manque d'œcuménisme... bon c'est vrai que la baise avec moi c'est un peu l'aventure, un an que j'ai pas pratiqué autant te dire qu'avec moi tu sais pas ou tu vas. C'est soit le Nirvana soit Montluçon.
_ T'as plutôt une gueule à venir du Montluçon que du Nirvana.
_ Bah viens me dire ça dans un lit, tu verras bien.
_ C'est à dire que avec la tronche d'aspo que tu te payes, j'ai peur de pas être assez excitée.
_ Ha ouais... ça calme. Bon et bah je vais aller boire un autre verre. Puis après je vais essayer de me prendre un rebond encore plus gros avec la pouffiasse qui danse à coté.
_ Attends mais t'abandonne déjà ?
_ Ha nan mais je te rassure, c'est uniquement de ta faute.
_ Oh je t'ai fait de la peine ?
_ Nan nan c'est ma passion j'adore me prendre des boites. Et puis de toute façon c'est pas mon année.

Quatre garçons pleins d'avenir