Réplique du film Gilmore Girls

Emily : Tu étais au téléphone ?
Richard : Appel longue distance.
Lorelai : Dieu ?
Richard : Londres.
Lorelai : Dieu vit à Londres ?
Richard : Ma mère vit à Londres.
Lorelai : Ta mère est Dieu ?
Richard : Lorelai...
Lorelai : Alors Dieu *est* une femme !

Personnage(s):


Film: Gilmore Girls

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Gilmore Girls



Et puis, c'est quoi un mec bien ? Ça existe pas dans la vraie vie... Tu sais ce qu'elle disait maman ? Sur 10 mecs, y'a 11 cons !

Une semaine sur deux (et la moitié des vacances scolaires)

Alors, pour résumer ma pensée Colbert, vous n'êtes qu'un gros con, j'vous emmerde, vous, vos contrats et votre société.

La boîte noire

_ Désolé ma manucure m'a conseillé de ne pas claquer des doigts.
_ Est-ce que ta manucure est une Zeta Beta ?
_ Non.
_ Eh bien, je ne pense pas que tu dois l'écouter.

Greek

Du coup, je me dis que c'est pour des tas de raisons différentes qu'on est comme on est. Et qu'on les connaîtra jamais toutes, ces raisons. Mais même si on ne peut pas choisir d'où on vient, à partir de là, on peut quand même choisir où on veut aller. On peut faire des choses. Et essayez de se sentir bien quand on les fait. Je crois que si un jour j'ai des enfants, et qu'ils se sentent mal, je leur dirai pas qu'il y a des gens qui meurent de faim en Chine ou d'autres trucs du même genre - ça changerait rien au fait qu'ils se sentent mal. Et même s'il y a des gens qui sont plus à plaindre que toi, ça ne change pas grand chose au fait que tu te sentes mal ou pas. C'est comme ce que ma sœur a dit, un jour que j'étais à l'hôpital depuis déjà un bon bout de temps. Elle a dit qu'aller à la fac, ça l'inquiétait vraiment, mais que vu la période difficile que je traversais, elle se sentait vraiment débile d'être comme ça. Alors que moi, je vois pas pourquoi elle se sentait débile. Moi aussi, à sa place, j'aurais été inquiet. Et très franchement, je crois pas que ce soit pire pour moi que pour elle. C'est peut être une bonne chose de relativiser, mais des fois, je me dis que l'essentiel, c'est d'être vraiment là. Comme à dit Sam. Parce que c'est normal de ressentir des trucs. Et d'y faire face en restant soi-même.

Le Monde de Charlie

Why, Mr. Anderson? Why? Why do you do it? Why? Why get up? Why keep fighting? Do you believe you're fighting for something? Something more than your survival? Can you tell me what it is? Do you even know? Is it freedom or truth? Perhaps peace? Could it be for love? Illusions, Mr. Anderson. Temporary constructs of a feeble human intellect trying desperately to justify an existence without meaning or purpose. And all as artificial as the Matrix itself, although, only a human mind could invent something as insipid as love. You must be able to see it Mr. Anderson. You must know it by now. You can't win. There's no point in fighting. Why, Mr. Anderson? Why? Why do you persist?

The Matrix Revolution