Réplique du film Inglorious Basterds

_ Vous ne m'aviez pas dit que le lieu de rendez-vous était dans une putain de cave.
_ Je l'ignorais.
_ Vous m'aviez dit que ce serait dans une auberge.
_ Eh bien, c'est une auberge.
_ Ouais dans une cave ! Vous savez, se battre dans une cave présente de nombreuses difficultés, la première étant de se battre dans une cave !

Personnage(s): Lt. Raine et Lt. Archie Hicox


Film: Inglorious Basterds

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Inglorious Basterds



_ Qui que vous soyez, attention, cette fréquence est exclusivement réservée aux urgences.
_ Sans blague ! Et vous croyez que j'appelle pour commander une pizza ?

Piège de cristal

Tout s'achète : l'amour, l'art, la planète Terre, vous, moi... Surtout moi. L'homme est un produit comme les autres. Avec une date limite de vente. Je suis publicitaire. Je suis de ceux qui vous font rêver des choses que vous n'aurez jamais. Ciel toujours bleu, nanas jamais moche, bonheur parfait retouché sur Photoshop. Vous croyez que j'embellis le monde ? Perdu, je le bousille.

99 F

Dix ans, comment c'est possible, et c'est évident qu'il m'aime ! Mais je dois faire attention à moi maintenant... Je suis obligée de vivre ma vie.

Love & Secrets

Marie-Jeanne : Bon faut que je vous dise quelque chose... Aujourd'hui, j'ai perdu un enfant. Oh, de toutes façons, vous allez tous finir par partir les uns après les autres et au final je vais me retrouver toute seule dans cette maison à m'ennuyer comme un rat mort ; donc voilà : j'ai décidé de reprendre mes études, de m'inscrire en fac.
Raphaël : [Soupir] En fac de quoi ?
Marie-Jeanne : En fac !
Robert : T'as perdu un enfant, mais... Il est pas mort ton fils.
Raphaël : Ouais, et puis, heu... On est là, nous.
Marie-Jeanne : Oui, je sais mon chéri, mais vous c'est pas pareil, tu comprends ?
Raphaël : Ben, non !

Le premier jour du reste de ta vie

J'ai besoin d'elle maintenant ! Ça fait trop mal, c'est carrément une torture...

Skins