Réplique du film Inglorious Basterds

Mais je me pose une question : une fois que tu seras peinard sur l'île de Nantucket, j'imagine que tu vas enlever cet uniforme SS qui est tellement saillant. Oui ou non ?

Personnage(s): Lt. Raine


Film: Inglorious Basterds

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Inglorious Basterds



C'est pas la sincérité qui manque aux hommes, c'est le temps pour l'appliquer. Le temps de mettre en œuvre toutes ces belles paroles.

Taxi 3

_ Tu crois que c'est en paralysant le pays qu'on va s'en sortir ?
_ Mais les gens ne se mettent pas en grève par plaisir, Jany. Tu devrais le savoir... Si les grenouilles avaient des ailes, elles s'emmerderaient pas à sauter.

Grève party

_ Ça vous est déjà arrivé de vous tromper ? De suivre un chemin qui était pas le bon, tout d'un coup vous vous retrouvez paumé tout seul sur le bord de la route...
_ À espérer qu'un Taxi passe ?

Le premier jour du reste de ta vie

On ne lit pas et on n'écrit pas de la poésie parce que ça fait joli. Nous lisons et nous écrivons de la poésie parce que nous faisons partie de la race humaine ; et que cette même race foisonne de passions. La médecine, la loi, le commerce et l'industrie sont de nobles occupations, et nécessaires pour la survie de l'humanité. Mais la poésie, la beauté et la dépassement de soi, l'amour : c'est tout ce pour quoi nous vivons. Écoutez ce que dit Whitman : « Ô moi ! Ô vie !... Ces questions qui me hantent, ces cortèges sans fin d'incrédules, ces villes peuplées de fous. Quoi de bon parmi tout cela ? Ô moi ! Ô vie ! ». Réponse : que tu es ici, que la vie existe, et l'identité. Que le spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime. Que le spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime... Quelle sera votre rime ?

Le cercle des poètes disparus

Je serai le pire des parrains pour cette pauvre Imogène. Vous me connaissez, je la ferai tomber sur la tête le jour du baptême, j'oublierai tous ses anniversaires jusqu'à ses 18ans, je la sortirais, la ferai boire, et voyons les choses en face : j'essayerai de la sauter.

Pour un garçon