Réplique du film Gossip girl

_ Pardonnez-moi, mon père car j'ai péché. Ça fait un moment que je ne me suis pas confessée.
_ Qu'est-ce qui vous tourmente mon enfant ?
_ 20 minutes après ma rupture avec mon p'tit ami, je suis entrée dans un cabaret, j'ai abusé de la boisson, je suis montée faire un strip-tease sur la scène, et j'ai perdu ma vertu dans les bras d'un abrutit prétentieux ! Heureusement, c'est un tel mufle qu'il fera comme s'il ne c'était rien passé ! Dieu merci !
_ Mmmh...
_ Ohh désolée ! En fait je ne suis même pas catholique.
_ Quelle révélation...
_ Mais perdre ma virginité avec CHUCK BASS ! Même mes amies ne vont pas comprendre ce qui c'est passé ! Je suis prête à recevoir ma pénitence. Je ferai tout ce que vous et Lui, là-haut, jugerez nécessaire... Je veux bien jeûner, me flageller ou m'attacher ce truc piquant à la cuisse comme dans le Da Vinci Code !
_ Je vous propose plutôt quelques pistes de réflexion : ne buvez pas, n'enlever pas vos vêtements, et évitez de fréquenter ceux qui vous écartent du droit chemin !
_ Oh, j'en ai bien l'intention ! Merci mon père, ce sont d'excellents conseils ! Et les vœux d'anniversaire, c'est dans vos cordes ?
_ Je suis un prêtre pas le génie de la lampe.
_ Bon, si vous avez bientôt l'occasion de Lui parler, demandez-Lui de me rendre mon p'tit ami, s'il vous plaît !

Personnage(s): Blair et un prêtre


Film: Gossip girl

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Gossip girl



_ Ça vous rappelle pas un vieux crime qui a été commis avant-hier ?
_ Non non, je ne pense pas que ça doit être le même crimier, y'a qu'une narine de cousue là...
_ Ben il aurait peut-être eu le temps de finir si il avait pas été dérangé par ce con de préveneur de nuit, hein !

RRRrrrr !!!

La première embrouille, première opposition inconsciente à mon père a été avec une poupée. J'avais 9 ans quand mon père a distribué à ma soeur et moi deux poupées barbies. Elle, Chirine, était folle de joie. Elle était fascinée. Elle a embrassé mon père comme son amoureux. Et lui avec gaieté dans les yeux, fierté dans les bras, il l'a accueillie avec joie. Moi j'me suis méfiée, j'ai de suite examiné la poupée de plus près. J'voulais savoir comment c'était foutu à l'intérieur, j'voulais comprendre comment ça marchait. Comprendre la fascination, comprendre le principe d'une poupée. Alors avec soin j'ai démembré la poupée. Tout compris, j'avais tout compris. J'me suis précipitée vers mon père pour lui expliquer c'qui s'passait à l'intérieur d'une poupée, expliquer comment on faisait pour faire marcher une poupée, expliquer le principe d'une poupée. Mon père s'est planté fou de rage devant ma poupée démontée, il a rien voulu entendre, rien. Il est allé s'asseoir en prenant Chirine sur ses genoux et sa poupée bien montée. Ce jour-là, j'ai définitivement rompu avec les poupées. J'avais 13 ans quand ma sœur est devenue comme la poupée qu'mon père avait offerte. Cette année-là, mon père n'a plus aimé les poupées, pas aimé qu'sa fille soit dans un corps de poupée, et pas aimé cette femme qu'était devenue Chirine.

Des poupées et des anges

_ Eh vous devinerez jamais ce qui s'est passé aujourd'hui en cours !
_ Vous vous êtes mis à chanter et danser en plein cours ?
_ J'ai mis au monde un ptérodactyle.
_ Oh mon dieu ! Il a chanté ?

Buffy contre les vampires

Je vais tellement t'enculer que tu pourras pas chier droit pendant une semaine.

Bad Santa

C'est drôle non. On sait tous pertinemment qu'on va mourir un jour ou l'autre, et pourtant on vit comme si on était immortel. C'est quand même trop drôle.

Le bon, la brute et le cinglé