Réplique du film Gossip girl

_ Tu n'as pas déclenché mon côté sombre Blair.
_ J'apprécie que tu essaies de me remonter le moral, mais j'ai eu ma réponse.
_ Tu as été l'épisode le plus lumineux que j'ai connu dans ma vie.
_ Alors pourquoi ce n'est qu'une fois que l'on s'est séparés que tu as découvert ton côté positif ?
_ Je suis devenu glauque et sinistre simplement parce que j'avais peur de te perdre, c'est ton amour qui me gardait en vie.
_ Pourtant tu as survécu sans moi.
_ Mon pire cauchemar s'est réalisé et ça ne m'a pas tué. Il a fallut que je trouve un moyen de tourner la page, tout ce que je veux c'est ton bonheur Blair ! Même si ça ne peut pas être avec moi.

Personnage(s): Chuck et Blair


Film: Gossip girl

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Gossip girl



C'est quoi un leader sans les disciples qui le suivent ?

Pretty Little Liars

Parce qu'on a le pouvoir d'oublier.

Sphère

Et tu n'oublieras pas, que ton vieux père a conduit Ben Wade au train... alors que tout le monde s'était défilé.

3h10 pour Yuma

J'voulais faire semblant, c'est tout. J'te demande pardon Peter. J'n'aurais jamais du qu'encourager mais, tu sais comment sont les p'tits enfants aujourd'hui, ils ne savent jamais quand arrêter de jouer la comédie.

Le Monde de Narnia : Chapitre 1 Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique

_ En fait la question c'est de savoir est-ce qu'on a le droit de se tromper ?
_ Vous savez quoi ? J'men fous je veux plus parler.
_ J'ai aimé une femme. Je te parle pas de Suzanne, je te parle d'une autre femme. Je l'ai aimé plus que tout. Plus que tout. Je savais pas qu'on pouvait aimer comme ça. Enfin, moi je croyais que j'étais pas programmé pour aimer comme ça. Mais j'ai aimé une femme. Je suis tombé amoureux comme on attrape une maladie, sans le vouloir, et puis... Je l'ai perdu de la même manière. Elle s'appelait Mathilde. Elle s'appelle toujours Mathilde d'ailleurs. J'avais 46 ans et je me trouvais vieux déjà. Je me suis toujours trouvé vieux, c'est Paul qui était jeune. À 10 ans j'avais déjà le visage que j'ai aujourd'hui. Je n'attendais rien. Je travaillais encore et encore, et toujours, parce que je n'aimais pas tellement ça vivre. Je trouvais, il me semblait que je n'étais pas doué pour ça. C'est Mathilde qui m'a appris à vivre. Oh Chloé, je l'aimais... Si tu savais comme je l'aimais...

Je l'aimais