Réplique du film Jackpot

Tu fais tout pour gagner la course mais tu n'es pas sur le bon circuit.

Personnage(s): Jack Fuller à Joy McNally


Film: Jackpot

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Jackpot



Ooooh ! Il a les yeux de son papa ! Chéri, enlève les lui de la bouche...

La famille Addams

_ Ça va pour le 4 ?
_ Euh attends je regarde, ah là non, le 4 c'est pas possible.
_ Alors on dit le 5 ?
_ Ok pour le 5, allez have fun ! Have fun ? Oh mais la lourdeur !

Comme t'y es belle !

Avec un couteau et un bout de ficelle.

La Traversée de Paris

Parle à ma main.

Terminator 3 : Le soulèvement des machines

_ Mais je vous en prie, éclairez-moi de vos lumières, puisque vous êtes soudainement devenu un expert en beau langage...
_ Pas besoin de devenir un expert, s'il vous plaît ! « Le vent, pareil à l'enfance, se joue de l'arbre moqueur... » ?
_ Oui, et ben ?
_ Eh ben c'est nul. Nul, nul, nul, zéro. « L'arbre moqueur », déjà ; ils peuvent pas s'empêcher de foutre des épithètes à tout ce qui bouge, ces poètes, même à ce qui bouge pas ! « La fleur goguenarde », « L'abeille malicieuse », « Le roseau pliable », « L'ourson rabat-joie ». Et même, des fois, ils le mettent avant le mot, comme ça, ça fait genre : « Le gai souriceau », « Le prompt madrigal », « La frisottée moustache ». [Il lève les yeux au ciel]
_ Je trouve révoltant de votre part de mettre systématiquement tout en œuvre pour me décourager !
_ Non, mais enfin vous allez pas me dire que c'est pas des conneries ! Est-ce que je vous dis, moi, « Passez-moi la blanche sauce » ? Non ! Est-ce que je vous dis : « Tiens c'est bon, ça, qu'est-ce qu'il y a dedans ? De la hachée viande et des secs raisins ? » ?
_ Mais vous ne comprenez rien à rien... C'est une licence poétique !
_ Non, non, non, non, je suis désolé, il y a trop de clampins qui se disent poètes qui sortent la licence poétique dès qu'ils pondent trois merdes que personne comprend !

Kaamelott