Réplique du film N'oublie jamais

Il était de la campagne et elle de la ville. Elle avait le monde à ses pieds alors qu'il n'avait pas un sous en poche.

Personnage(s):


Film: N'oublie jamais

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique N'oublie jamais



I'd rather be a killer than a victim.

Blade Runner

Bien, je me présente : Lt . Aldo Raine. Et j'ai besoin de huit soldats. On va se pointer en France en tenue civile, on aura qu'un objectif à atteindre et un seul : tuer du nazi. Les membres du parti national socialiste ont conquis l'Europe par le meurtre, la torture, les menaces et la terreur. Nous allons leur rendre la monnaie de leur pièce, nous allons massacrer les soldats allemands. C'est par notre cruauté qu'ils vont nous connaître. Ils auront les preuves de notre cruauté quand ils trouveront les corps mutilés, démembrés, éventrés de leurs frères après notre passage ! Les allemands ne pourrons pas s'empêcher de penser à la barbarie, aux atrocités que nous leur infligerons ! Ils vont gouter à nos poings, aux talons de nos bottes, et aux fils de nos lames ! Les allemands auront la nausée ! Les allemands vont nous entendre arriver ! Les allemands seront terrorisés ! Les nazis n'ont aucune humanité ! Il faut les détruire ! Chaque soldat de mon commando devra me rapporter cent scalps ! Et j'entends avoir mes scalps.

Inglorious Basterds

J'ignore si la vie est plus grande que la mort mais l'amour l'est plus que les deux.

Tristan et Yseult

Où est passée la division de L.A. ?

Terminator renaissance

_ Ok. On pourrait dire que c'est une sacrée amélioration. J'ai compris. Mais c'est pas toi.
_ C'est une bonne chose ! J'avais une mauvaise attitude, tellement agressive.
_ Oui. Mais dans le bon sens ! T'es la seule à m'avoir baffé. On déconne pas avec toi.
_ J'étais une dépravée. Je ne m'aimais pas.
_ Moi, si. J'aurais pas crus dire ça. J'aimais ton attitude. J'aimais à quoi tu ressemblais, ta façon de t'arracher tes cheveux en arrière ça te donnais un air orientale. Ça marchait sur moi ! Et tes bijoux ? Ok, on dit du mal de Cdiscount mais on a le droit d'acheter une bague et un barbecue en même temps, non ? Ton maquillage... C'est mieux comme ça, en fait... Ce que j'essaye de te dire, c'est que ça aurait pu être un désastre, mais non. Ça avait du style ! Comme toi, c'était toi ! Et maintenant, tu n'es plus... toi
_ Regarde toi. Tu n'as jamais rien accompli. T'es du vent. Tu fais pitié.
_ C'est blessant.
_ On peut t'aider.
_ J'aurais jamais dû te laisser là bas. J'aurais pas dû. Pardonne-moi.

Misfits