Réplique du film Kingdom of Heaven

_ Comment va t-on nous traiter ?
_ Comme vous le méritez... Ce qu'on sème on le récolte, tu devrais le savoir.

Personnage(s): Balian et Imad


Film: Kingdom of Heaven

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Kingdom of Heaven



_ Où est ma femme ?
_ Je suis désolé elle est à la morgue.
_ Quoi à la morgue ? Elle va être furieuse...

La mort vous va si bien

Ça va chier dans le ventilo.

Y a-t-il un pilote dans l'avion ?

Quand j'irais voir l'empailleur avec cette superbe prise, il va faire un infarctus en voyant le morceau de bidoche que je lui ramène.

Les dents de la mer

Ben, 5,25, sans commentaires. Heu... Faucon, 11 sur 20. Faucon faut qu'on parle hein !

Neuilly sa mère !

Content de t'avoir croisée. Qu'on se soit vus après tout ce temps. J'y ai pensé si souvent... Demain, je me demanderai si j'ai pas rêvé. Content de t'avoir croisée. Je me sens pourtant plus seul qu'avant... Je me disais que je pouvais t'appeler. Qu'on déjeunerait ensemble, qu'on se marierait. Tout bêtement. Comme dans les films pédagogiques en physique au lycée, le lait renversé qui réintègre la cruche, les tasses à thé brisées, qui se recollent par miracle. Mais le temps ne peut avancer et reculer... Il peut avancer et reculer ! Sans ébranler l'univers d'ailleurs. Autrement dit... je ne sais pas. Je... je pensais que tout restait possible. Mais maintenant, tout semble tellement arrêté. Tellement réel. Tellement définitif. Du lait renversé ne se dé-renverse pas. Et une tasse à thé brisée reste brisée. C'est drôle, tout le monde évite de me parler de toi. Mais l'omission, ne fait qu'aggraver les choses. J'aimerais qu'on me parle de toi parfois... Je t'aime. Pour le meilleur ou pour le pire, pars avec ces mots...

Conversation(s) avec une femme