Réplique du film Nos jours heureux

_ Hé Vincent, t'es au courant ? On va prendre un studio sur Anvers à la rentrée avec Léa. Tu viendras dîner s'tu veux !
_ Euh... Ouais.

Personnage(s): Timoty et Vincent


Film: Nos jours heureux

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Nos jours heureux



_ Mais qu'est ce que vous avez fait mon petit Alain ! Mais vous êtes complètement barjo !
_ Bah, vous m'avez donné l'ordre de le mettre dans le grand bureau, alors moi j'ai pas discuté hein ! Un ordre, euuh... c'est un ORDRE !
_ Oui, c'est vrai... Vous avez bien fait mon petit Alain !

Taxi 4

L'être humain étant incapable de réconcilier l'esprit et la matière, il a tendance à attribuer une sorte de matérialité aux idées parce qu'il ne peut admettre que la notion d'abstrait pure n'existe que dans nos esprits.

Crimes à Oxford

Vous avez été pesé, vous avez été mesuré, et on vous a jugé insuffisant.

Chevalier

Vous savez quelquefois on en arrive à un point où pour pouvoir tenir le coup on est obligé d'effacer l'ardoise, parce qu'on se sent comme dans une boite, pris au piège en quelque sorte et on a beau tout essayer pour s'en sortir, le travail sur soi, la psychothérapie, les médicaments, on se sent sombré inexorablement et la seule façon de sortir vraiment de la boite, c'est tout simplement de vous en débarrasser. Après tout, c'est vous qui vous l'êtes fabriqué et si les gens qui vous entourent vous découragent, à quoi servent il ? Votre femme qui prétend qu'elle vous aime, votre fils qui ne peut plus vous supporter, délivrez les de leurs malheurs, faire table rase n'est pas une folie. La folie c'est d'accepter d'être malheureux et de continuer à vivre comme un somnambule, jour après jour, nuit après nuit, la folie c'est de faire semblant d'être heureux, comme si l'état actuel des choses devaient nécessairement se perpétuer jusqu'à la fin de cette chienne de vie.

Le complexe du castor

Je vais le dire à mon père !

Astérix aux jeux Olympiques