Réplique du film Van Helsing

_ Vous posez un peu trop de questions.
_ D'ordinaire, je n'en pose que deux : à quoi avons-nous affaire et comment le tuer ?

Personnage(s): Anna Valérius et


Film: Van Helsing

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Van Helsing



Je ne laisserai personne te faire du mal, je prendrai soin de toi et je tuerai quiconque voulant te toucher. Parce que c'est mon devoir.

La route

Chaque journée que tu perds à attendre, c'est une journée de plus que tu ne passeras pas avec elle.

Les frères Scott

_ J'ai changé le cours de l'histoire de l'humanité !
_ Exactement.
_ J'ai changé l'univers !
_ Effectivement.
_ Je suis Dieu !
_ Tu es athée.
_ J'existe pas !

Extrêmement fort et incroyablement près

N'ai pas peur. Je vais te donner le choix que je n'ai jamais eu.

Entretien avec un vampire

Du coup, je me dis que c'est pour des tas de raisons différentes qu'on est comme on est. Et qu'on les connaîtra jamais toutes, ces raisons. Mais même si on ne peut pas choisir d'où on vient, à partir de là, on peut quand même choisir où on veut aller. On peut faire des choses. Et essayez de se sentir bien quand on les fait. Je crois que si un jour j'ai des enfants, et qu'ils se sentent mal, je leur dirai pas qu'il y a des gens qui meurent de faim en Chine ou d'autres trucs du même genre - ça changerait rien au fait qu'ils se sentent mal. Et même s'il y a des gens qui sont plus à plaindre que toi, ça ne change pas grand chose au fait que tu te sentes mal ou pas. C'est comme ce que ma sœur a dit, un jour que j'étais à l'hôpital depuis déjà un bon bout de temps. Elle a dit qu'aller à la fac, ça l'inquiétait vraiment, mais que vu la période difficile que je traversais, elle se sentait vraiment débile d'être comme ça. Alors que moi, je vois pas pourquoi elle se sentait débile. Moi aussi, à sa place, j'aurais été inquiet. Et très franchement, je crois pas que ce soit pire pour moi que pour elle. C'est peut être une bonne chose de relativiser, mais des fois, je me dis que l'essentiel, c'est d'être vraiment là. Comme à dit Sam. Parce que c'est normal de ressentir des trucs. Et d'y faire face en restant soi-même.

Le Monde de Charlie