Réplique du film A single man

L'image que me renvoie le miroir est moins un visage que l'expression d'une situation difficile : parvenir jusqu'à la fin d'une journée.

Personnage(s): George Falconer


Film: A single man

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique A single man



J'avais l'habitude de penser que le pire sentiment au monde était de perdre quelqu'un qu'on aime, mais j'avais tort. Le pire des sentiments est le moment où tu réalises que tu t'es perdus.

Vampire Diaries

Je ne veux plus attendre ton coup de téléphone, je ne veux pas m'empêcher de tomber amoureuse, j'veux pouvoir coucher avec qui je veux quand je veux et sans scrupules. J'ai réfléchi, puisque ce que nous vivons n'est pas réel, c'est un jeu. Puisque c'est un jeu, il faut des règles. Nous nous verrons le plus loin possible. Quand tu sauras où tu vas, tu m'écriras chez ma sœur à Londres, elle saura où faire suivre le courrier. Ne te donne pas la peine d'écrire des mots gentils, préviens moi juste suffisamment tôt. Dis à quel hôtel tu descends, et où, et quand. Si j'peux j'me libèrerai, sinon tant pis. Ne cherche pas à m'appeler ni à savoir où je suis ni comment je vis. Je crois que ce n'est plus le problème. Je pense que c'est la meilleure solution. Faire comme toi : vivre de mon côté, en t'aimant, mais de loin. Je ne voyais pas les choses comme ça, mais pourquoi pas. Après tout, ce sera un jeu, spécial, excitant. Quand tu descendras à l'hôtel parfois j'y serai, parfois non. Parfois je te rejoindrai au milieu de la nuit et nous nous perdrons l'un dans l'autre, sans un mot. Tu vois, j'suis prête à essayer, parce que c'est toi qui as raison : la vie sans scrupules, c'est...

Je l'aimais

C'est Constantine... John Constantine, pauvre con.

Constantine

La vie est bizarre. C'est dur. Et c'est bizarre combien les choses sont différentes de ce qu'on croit. J'étais toute gamine quand ils ont mis une grande roue, rouge et jaune. Elle illuminait la nuit. Ils l'ont surnommé Le Monstre. Petite, je trouvais qu'il n'y avait pas plus beau. J'avais hâte d'y monter. Le jour venu, j'ai tellement ou la trouille que j'ai gerber avant d'avoir fait un tour.

Monster

Regarde papa, un papillon !

Je suis une légende