Réplique du film Les affranchis

Un jour un des gamins du quartier a raccompagné ma mère jusque chez elle pour lui porter ces paquets et vous savez pourquoi ? Par respect.

Personnage(s): Henry Hill


Film: Les affranchis

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Les affranchis



_ Yo ! Au Self d'à côté tu peux avoir un double Burger avec frites pour 2.95, PD !
_ J'adore le thon ici !
_ Mais qu'est ce que tu nous racontes, on sait tous qu'il est dégueu !
_ Hum, pas moi...

Fast And Furious

In the coldest regions of space, the monstrous entities Ogdru Jahad – the Seven Gods of Chaos – slumber in their crystal prison, waiting to reclaim the earth…and burn the Heavens.
Der Vermis Mysteriis, page 87.

Hellboy

Non ! Ne vous lever à aucun prix !

Ace Ventura en Afrique

_ Salut, ta passé un bon week-end ? [...]
_ Bof, j'ai passé le week-end avec un cosmonaute qui voulait m'épouser. Il a brulé ma cuisine après avoir fait les courses en premier communiant. Puis on a kidnappé un gosse et cassé la voiture, mais heureusement, le pingouin avait mis sa ceinture de sécurité.
_ C'est pour me montrer que j'ai une vie de merde que tu me racontes tout ça !

Essaye-moi

_ J'suis un vrai connard d'accord ? Non, j'suis bien conscient d'être un connard. Parce que, parce que je me suis jamais attaché à personne, ni à rien de toute ma vie et le truc c'est que tout le monde l'a plus ou moins accepté genre « Ça, c'est tout Jamie ». Il y a eu toi, nom de Dieu, toi ! Toi, toi,... toi tu m'as pas vu comme ça, j'avais jamais rencontré quelqu'un qui pensait sincèrement que j'étais pas si méchant. Jusqu'à ce que je te rencontre, t'as réussi à me convaincre aussi, alors malheureusement, j'ai besoin de toi, et t'as besoin de moi.
_ Pas du tout.
_ Je t'assure que si !
_ Pas du tout.
_ Je t'assure que si
_ Arrête de me dire ça je t'en prie.
_ T'as besoin qu'on prenne soin de toi !
_ Pas du tout !
_ Tout le monde en a besoin.
_ J'aurai plus besoin de toi que toi de moi.
_ Ça me va.
_ Non ça va pas, c'est tellement injuste, j'avais pleins de voyages a faire !
_ Tu vas les faire ! Je te porterai s'il le faut.
_ Je peux pas te demander de faire ça.
_ T'as rien demander... Hé, y a qu'a se dire que dans un univers parallèle y a un couple exactement comme nous, d'accord ? Sauf qu'elle, elle va bien, et lui, il est parfait. Et leur monde tourne autour de la somme d'argent qu'ils vont dépenser en vacances ou qui est de mauvaise humeur ce jour là ou si oui ou non ils se sentent coupables d'avoir une femme de ménage. Je veux pas être ce couple, je veux être nous. Toi, ça !

Love, et autres drogues