Réplique du film Les chroniques de Riddick

I kill you with my tea cup!

Personnage(s): The Chronicles of Riddick


Film: Les chroniques de Riddick

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Les chroniques de Riddick



Les gentils ne connaissent pas le bonheur d'être méchant.

Albert est méchant

Totalement incassable... Ah, cassé...

Aladdin

Il arrive un jour, un jour où t'es debout quelque part, ou tu te rends compte que tu ne veux être personne de ton entourage. Tu veux pas être ce putain de looser à qui t'a démonté la tête, ni ton père, ni ton frère, personne de ta putain de famille. Tu refuses aussi d'être Madame la juge, tu ne veux même pas être toi-même, tout ce que tu veux c'est partir en courant et sortir à fond la caisse de l'endroit où tu te trouves.
Et soudain ça arrive, quelque chose se déclenche et à ce moment-là tu sais que les choses vont changer, elles ont déjà changé. Et à partir de là plus rien ne sera jamais pareil.
Et tout à coup tu te rends compte que tout est fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière, tu le sens. Et puis après tu essaies de te rappeler à quel moment tout a commencé et tu découvres que c'est plus vieux que ce que tu pensais, bien plus vieux. Et c'est là, seulement à ce moment-là que tu réalises que les choses n'arrivent qu'une fois. Et quelques soient tes efforts, tu ne ressentiras plus jamais la même chose, tu n'auras jamais plus la sensation d'être à trois mètres au-dessus du ciel.

Twilight Love

Si vous le voulez bien, on se taillera des pipes plus tard, les enfants.

Pulp Fiction

Pierre (le blond) : Pour le localiser, il faut le faire parler...
Pierre (le chef) : Tu es pour ou contre l'avortement ?
Pierre (le guérissologue) : Ouais, et toi ?
Pierre (le chef) : C'est difficile comme question ça. Bah, disons que si la femme est enceinte, je suis pour. Par contre si elle ne l'est pas, c'est inutile qu'elle se fasse avorter. Enfin je pense !

RRRrrrr !!!