Réplique du film V pour Vendetta

_ Mon père était écrivain. Il vous aurait plu. Il disait que les artistes utilisaient les mensonges pour dire la vérité, et que les politiciens le faisaient pour cacher la vérité.
_ Un homme selon mon cœur.

Personnage(s): Evey et V


Film: V pour Vendetta

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique V pour Vendetta



Ce qu'il y a c'est que chacun de nous est le total de tous ces moments et de toutes ces expériences que nous avons vécu, avec tous ces gens que nous avons connu. Et c'est tous ces moments là qui deviennent notre histoire, qui créent un genre de CD personnel de souvenir sur lesquels sont gravés nos plus grands succès que nous laissons jouer et rejouer en boucle sans arrêt dans notre tête.

Je te promets The Vow

Mais c'est ici, la vallée des Fées ! Saperlipopette !

Poucelina

Tout ce qui fait ton succès c'est que tu es mignon. T'as pas de charme, t'es pas drôle et t'es tout sauf malin. J'espère que tu en as conscience. T'as seulement tes 15 centimètres et une belle gueule. Il va bien falloir que tu finisses par souffrir tu sais !

Toy boy

_ Théoriquement, on n'enfreint pas son règlement. Il a dit que je n'avais pas le droit de passer cette porte, je suis venu par la fenêtre. Il ne me pardonnera pas aisément.
_ Je sais.
_ Et toi ? J'espère que tu pourras parce que j'ignore totalement si je pourrais vivre sans toi. [Ils s'embrassent]
_ Quand... Alice m'aura transformée, on ne se quittera plus.
_ Elle n'aura pas à te transformer. On peut très bien laisser les Volturis dans l'ignorance.
_ Non... Non. [Elle se rend chez les Cullen]

Twilight Chapitre 2 : tentation

Si je mange rien, c'est que j'ai pas faim. Si je m'assoie pas, c'est que je reste pas. Si je regarde pas, c'est que j'ai déjà vu ce film, y'a sept ans. Ça s'appelle The Mack, avec Max Julien, Carol Speed et Richard Pryor. Et j'ai aucune crainte, juste du dégoût.
Dans cette enveloppe, y'a de quoi payer tes frais, Alabama part pour d'autres aventures plus joyeuses; pas question de discuter, je déteste marchander. Dans cette enveloppe, y'a le prix de ma tranquillité; ma tranquillité elle vaut ça et pas un penny de plus.

True Romance