Réplique du film V pour Vendetta

Toutes les parties de mon être vont périr. Toutes. Sauf une. Un détail. Un tout petit détail, fragile, mais qui est la seule chose dans ce monde qui ait de la valeur.
Il ne faut jamais le perdre ou l'abandonner. Il ne faut jamais laisser personne nous le prendre. J'espère qui que vous soyez que vous vous échapperez d'ici. J'espère que le monde changera et que tout s'arrangera.
Et ce que j'espère plus que tout c'est que vous me comprendrez quand je vous dis que même si je ne vous connais pas, même si je n'ai jamais eu l'occasion de vous rencontrer, de rire avec vous, de pleurer avec vous... ou de vous embrasser, je vous aime. De tout mon cœur... je vous aime.

Personnage(s): Valérie


Film: V pour Vendetta

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique V pour Vendetta



Règle capitale. Ne l'aime pas plus qu'elle ne t'aime.

90210

Chérie, les docteurs sont des sadiques qui se prennent pour Dieu et qui aiment voir le commun des mortels souffrir.

Juno

_ Mais je vous en prie, éclairez-moi de vos lumières, puisque vous êtes soudainement devenu un expert en beau langage...
_ Pas besoin de devenir un expert, s'il vous plaît ! « Le vent, pareil à l'enfance, se joue de l'arbre moqueur... » ?
_ Oui, et ben ?
_ Eh ben c'est nul. Nul, nul, nul, zéro. « L'arbre moqueur », déjà ; ils peuvent pas s'empêcher de foutre des épithètes à tout ce qui bouge, ces poètes, même à ce qui bouge pas ! « La fleur goguenarde », « L'abeille malicieuse », « Le roseau pliable », « L'ourson rabat-joie ». Et même, des fois, ils le mettent avant le mot, comme ça, ça fait genre : « Le gai souriceau », « Le prompt madrigal », « La frisottée moustache ». [Il lève les yeux au ciel]
_ Je trouve révoltant de votre part de mettre systématiquement tout en œuvre pour me décourager !
_ Non, mais enfin vous allez pas me dire que c'est pas des conneries ! Est-ce que je vous dis, moi, « Passez-moi la blanche sauce » ? Non ! Est-ce que je vous dis : « Tiens c'est bon, ça, qu'est-ce qu'il y a dedans ? De la hachée viande et des secs raisins ? » ?
_ Mais vous ne comprenez rien à rien... C'est une licence poétique !
_ Non, non, non, non, je suis désolé, il y a trop de clampins qui se disent poètes qui sortent la licence poétique dès qu'ils pondent trois merdes que personne comprend !

Kaamelott

_ Je suis toujours un obsédé.
_ Et je suis toujours une nympho.

American pie : marions-les !

Peut être qu'elle avait peur peur que de toute sa vie elle ne soit jamais vraiment aimée pour ce qu'elle était, de façon inconditionnelle, mais, maintenant, elle s'aperçoit qu'elle était aimée de cette façon là.

Ghost whisperer