Réplique du film Bad boys

_ T'as pété ?
_ Mais non, t'es débile !
_ Merde, un macchabée !

Personnage(s):


Film: Bad boys

Noter cette réplique

0 étoile(s) - 0 vote(s).
Vous devez être connecté pour noter une citation
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.
Poster sur Facebook Tweeter Pin
Erreur! Désolé, merci de réessayer..
Bravo! La réplique vient d'être postée sur votre mur.


Voir une autre réplique Bad boys



Quand on dit ce genre de choses : « Les gens ne changent pas », ça rend fou les scientifiques... Car le changement est littéralement l'unique constante en science. L'énergie, la matière, ça change toujours... La métamorphose, le fusionnement, la croissance, la disparition... C'est le fait que les gens tentent de ne pas changer qui est anormal. Cette tendance à s'agripper à ce que les choses étaient au lieu de les laisser être ce qu'elles sont... Qu'on a à s'accrocher aux vieux souvenirs au lieu d'en créer de nouveaux... La façon dont on persiste à croire en dépit de toutes les données scientifiques que tout est permanent dans cette existence. Le changement est constant. Comment vit-on le changement... Ça ne dépend que de nous. On peut le ressentir comme la mort, ou comme une seconde chance. Si on ouvre les mains, que l'on perd prise, il faut l'accepter. Il peut être ressenti comme une montée d'adrénaline, comme si à tout instant, on pouvait avoir une seconde vie... Comme si à tout instant, on pouvait renaître.

Grey's Anatomy

Non, mais, ça va pas là ? Prends ton plumeau et dégage ! Je mange !

Intouchables

_ Tu es blessé, tu es blessé et tu réagis différemment Stephan... Ce n'est pas toi.
_ Bien sur que si. Tu ne m'as juste jamais vu comme ça. Tu ne sais pas à quoi je ressemble quand je ne suis pas amoureux de toi...

Vampire Diaries

Ah oui j'oubliais, il a un régime très strict, il mange n'importe quoi, à n'importe quelle heure et en grande quantité et puis enlevez lui le rose du jambon, il aime pas !

Quasimodo d'el Paris

Lâchez votre arme ! Et euh... et le cercueil !

Terminator 3 : Le soulèvement des machines